Il est loin le temps où la logistique consistait à déplacer des charges à la force des bras… Mais il ne suffit pas d’acheter quelques machines pour obtenir un entrepôt automatisé ! A la différence de la mécanisation, l’automatisation logistique est une notion qui implique une forte dose d’analyse de données et d’algorithmes de traitement de l’information. Une forme d’intelligence de l’entrepôt, en somme.

Définition de l’automatisation logistique

L’automatisation est considérée comme l’étape d’un progrès technique où apparaissent des dispositifs techniques susceptibles de seconder l’homme, non seulement dans ses efforts musculaires, mais également dans son travail intellectuel de surveillance et de contrôle.

Trois niveaux d’automatisation se distinguent :

  • la mécanisation : utilisation généralisée de la machine pour remplacer l’usage de la force humaine ;
  • la robotisation : utilisation d’appareils automatiques capables de manipuler des objets ou d’exécuter des opérations selon un programme fixe, modifiable ou adaptable ;
  • l’automatisation : utilisation de machines pour effectuer de manière autonome les tâches pour lesquelles elles ont été programmées.

Enjeux de l’automatisation logistique

L’automatisation de la chaîne logistique se développe pour répondre aux enjeux suivants :

  • réduction des délais de livraison : satisfaction client, diminution des stocks ;
  • réduction des coûts logistiques : gain de productivité, optimisation des outils logistiques, amélioration de la réactivité, gain de surface ;
  • amélioration du suivi des produits : traçabilité, localisation, contrôle ;
  • durcissement de la législation pour la pénibilité et diminution des accidents de travail.

Rôle de l’informatique

Quels que soient la taille et le volume de flux à traiter, l’automatisation d’un centre de distribution s’opère grâce à l’informatisation du traitement des données. Le système de traitement et d’échange des données donne la capacité et la réactivité aux solutions et système de manutention des opérations physiques.

Un système de stockage automatisé dialogue en permanence avec le Warehouse Management System (WMS) pour cartographier les positions de stock et optimiser ses déplacements.
Un système de stockage automatisé dialogue en permanence avec le Warehouse Management System (WMS) pour cartographier les positions de stock et optimiser ses déplacements.

L’architecture et la conception de l’outil informatique permettent de connecter les équipements endogènes d’une plateforme de distribution aux multiples interfaces du front-office. L’entrepôt connecté à un réseau ou une market-place donne à l’opérateur l’image et la disponibilité d’un produit sur stock, l’allocation du produit, et permet de réserver un ordre de transport instantanément.

Etienne Page

Auteur Etienne Page

Diplômé de l'Ecole nationale des ponts et chaussées et de l'Université de Cambridge, Etienne est en charge du développement chez SDZ ProcessRéa. Chargé d'enseignement à HEC Paris, ses domaines d'expertise recouvrent la supply chain, le marketing et la stratégie.

Plus d'articles par Etienne Page